Accueil

Quasi inexistantes dans le paysage académique français, les études juives ont été développées à l’EHESS sous l’impulsion de François Furet à la fin des années 1980, avec la création d’une chaire itinérante allouée par la Fondation du Judaïsme Français. Organisées en groupe, composé en 1990 de trois membres (Nancy L. Green, Laurence Podselver et Sylvie Anne Goldberg) et d’une direction collégiale associée (Jacques Revel, Lucette Valensi, Pierre Vidal-Naquet) pilotée par Dominique Schnapper,elles ont formé un centre en 1995 placé sous la responsabilité de Maurice Kriegel jusqu’en 2013. Ayant pour ambition d’accueillir et de favoriser à l’Ecole le développement de recherches consacrées aux études juives en leur appliquant les méthodes et les problématiques de l’histoire et des sciences sociales, le groupe, puis le Centre d’études juives, ont eu le privilège de recevoir les meilleurs chercheurs internationaux dans le domaine et de contribuer à former des doctorants, dont plusieurs sont aujourd’hui en poste.

 

Actualités


Le judaïsme médiéval entre Normandie et Angleterre -Colloque international – le 4 septembre 2018 à l’auditorium du mahJ, Paris et le 5 septembre 2018 à l’Hôtel des Sociétés savantes, Rouen

 


Être juif et pauvre. Rôles sociaux et capacités d’agir en mondes chrétiens et musulmans (Moyen Âge – époque moderne) – Colloque International – 5 et 6 novembre 2018 – EHESS, Paris

 



Les « archives juives », miroir du rapport des Juifs à l’état et à la Nation – Journée d’étude doctorale – Mardi 19 juin – EPHE, Ivry-sur-Seine

 

 


PARUTIONS

 

La légende de Yosef della Reina, activiste messianique
Jean Baumgarten

 

 

 


 


MINHAGIM
Hasia Diner, Jean Baumgarten, Naomi Feuchtwanger-Sarig (Eds)

 



Contre Apion – Texte établi par : Théodore Reinach, Traduit par : Léon Blum, Introduction et notes de : Sylvie-Anne Goldberg

 

 


Gender, Families and Transmission in the Contemporary Jewish Context